Resto Dessance pour becs sucrés

by / jeudi, 09 juillet 2015 / Published in 7 un restaurant
Nouveaux Desserts

Un restaurant entièrement consacré aux desserts, voilà l’idée première – et très originale – de Dessance. Très à l’écoute de la clientèle, le chef Christophe Boucher a fait évoluer le concept en ajoutant de vrais plats salés qui jouent sur les saveurs sucrées. En entrée, on pourra par exemple, déguster un formidable gaspacho, avec petites tomates, oignons confits et espuma de mozzarelle, plein de fraicheur et de délicatesse. Incontournables : les madeleines au roquefort et leur crème au citron. On ne saurait trop insister sur le fait que les essayer, c’est les adopter ! Côté poisson, on a aimé le bar, ses mini-carottes, asperges sauvages et avocat, très soigné, comme tous les plats d’ailleurs dont les présentations sont particulièrement esthétiques. Comment Christophe s’y prend-il ? Pour connaître les procédés du chef et papoter avec lui, installez-vous au bar où quelques tabourets permettent d’observer le dressage avec attention.
Pour accompagner cet étonnant repas, faites confiance à Félix. Avec ou sans alcool, il vous concocte de très bons accords, avec ses préparations un peu mystérieuses dont lui seul a le secret.
Dans une salle qui mêle le bois et le végétal, particulièrement agréable, 35 couverts se complètent d’une petite terrasse, parfaitement idéale quand la canicule est annoncée.
Philippe Baranes, déjà heureux propriétaire du Braisenville ne manque pas d’idées, et le recrutement de l’ex-chef pâtissier du Georges V pour mettre en scène son délire sucré, est une pierre de plus à son édifice gourmand.
Tentez l’expérience, elle vaut le détour.

Restaurant Dessance
74, rue des Archives, 75003 Paris
Tél. : 01 42 77 23 62
Métro : Filles du Calvaire, Arts et Métiers
www.dessance.fr
Fermé lundi et mardi
De 20 € (menu midi entrée et plat) à 50 € pour le menu dégustation

Les commentaires sont fermés.

TOP