Grazie, vins et cocktails transalpins

by / vendredi, 25 avril 2014 / Published in 7 un bar, 7 une terrasse
Grazie

Grazie comme Merci. Car ce lieu atypique est le petit frère du concept-store Merci imaginé par Julien Cohen. À la fois resto et bar, Grazie se fréquente à toute heure de… la nuit. Car si les pizzas y sont correctes, on vient surtout là pour boire un verre à la tombée du jour. Dans un esprit loft avec un sol en bois brut, des poutres métalliques et une belle hauteur sous plafond, on apprécie les quelques fauteuils-clubs pour se prélasser en papotant. Dans les verres, un grand choix de vins français et transalpins, classés en fonction de vos envies : « easy rider » (lambrusco à 24 €, un joli bourgogne de chez Fanny Sabre à 36 € par exemple), « câlinou » (trebbiolo la stoppa 34 €, frappato sicilien 53 €), « baraqué » (rosso di montalcino 42 €, montepulciano 71 €), « aromatique » pour les blancs frais comme ce pecorino il feuduccio à 26 €, « les flacons » dont un exceptionnel vin d’amphore de chez Gravner à 108 €…

Parmi les cocktails, des grands classiques italiens composés par Franck Conti et Hugo Pomarat comme le spritz (apérol et prosecco), le pimm’s italiano, le Milano Torino (campari punt&mes, soda) ou le Bellini. Ça jongle avec les bouteilles et surfe avec les saveurs bitters. Quand l’esprit new-yorkais rencontre l’Italie à Paris, on dit : thank you !

91 boulevard Beaumarchais, 75003 Paris
Tél. : 01 42 78 11 96
Ouvert tous les jours, midi et soir.
Pizzas entre 11 et 20 €
Cocktails 10 à 13 €

7 à lire : « L’Amer » d’Emmanuel Giraud est une ode à cette saveur typiquement italienne. Sa plume épicurienne décrit avec délectation les apéritifs des cafés turinois, les puntarelles, roquettes et chicorées des marchés, les oranges et pamplemousses des jardins romains ou encore le ristretto qui réveille vos papilles. Une livre savoureux en tout point (éd.Argol, 90 pages, 12 €).

Les commentaires sont fermés.

TOP